Paris Cockerels vs Toulouse Hawks

C’est sous un temps gris et menaçant que la dernière rencontre des Paris a eu lieu ce samedi 18 mai 2013. Ce match est important puisqu’il va sans doute définir les finalistes de ce championnat.

Ce match promet d’être serré vu la maitrise de cette discipline par les deux équipes.

Les Toulouse Hawks se sont déplacés à 14 : 11 joueurs, leur Coach, et deux joueurs blessés mais motivés et transformés en arbitre de touche et  Waterboy.

Les Cockerels sont encore une fois venus en nombre. 15 joueurs, des Cheerleaders, et de nombreux supporters.

La rencontre se déroule au stade ASPTT de Pantin.  A 15 heures, Thomas Urban, arbitre pour l’occasion, sonne le coup d’envoi pour ce premier quart temps. On peut très vite le définir comme le quart temps Toulousain, car les Hawks s’engagent bien plus vite dans le match que les Cockerels. L’enchainement est rondement bien mené par l’équipe de Toulouse, et les goals fusent à une vitesse déroutante. Les Toulousains mènent déjà de 30 points quand les Parisiens n’ont toujours pas ouvert le score. Cela s’annonce mal pour l’instant pour les Parisiens. Cependant, dans cette deuxième moitié du quart temps, Paris prend conscience de l’enjeu et montre les crocs. Le jeu des Toulousains s’essouffle face à la ténacité des Parisiens. Les Cockerels remontent leur retard.

Le quart temps se finit donc au bout de 20 minutes très intenses : Paris Cockerels (4/4)28-38(6/2) Toulouse Hawks.

Le deuxième quart temps propose une image inversée du premier quart-temps, cette fois en faveur des parisiens. Le changement de camp leur redonne une seconde jeunesse, et on n’a pas l’impression que le match entame son deuxième quart temps.

Le jeu est ultra aérien, et lorsque le ballon touche le sol, on perçoit la maitrise des Parisiens pour ramasser le ballon, ou le faire rebondir avec agilité vers leurs co-équipiers.

Les Attaquants et les Milieux sont omniprésents et déstabilisent les Toulousains, qui font des erreurs. Un placage malheureux d’Emilien des Hawks sur Paul des Cockerels ne se passe pas si bien que prévu, et le poignet d’un de nos australiens est cassé.

Ce quart temps se termine part : Paris Cockerels (8/8)56 – 52 (8/4) Toulouse Hawks

Après la mi-temps le match reprend. La tension est palpable entre les deux équipes qui sont au coude à coude niveau score. Les Toulousains marquent plus facilement que les Parisiens. Comme toujours en troisième quart temps, on sent les Cockerels toujours plus fatigués à la reprise. Mais le but n’est pas de se faire distancer bien au contraire. Ce match est décisif sur les résultats pour connaître les deux équipes finalistes.

Tout le monde en est bien conscient, mais les Toulousains ne s’avouent pas vaincus et veulent défendre leur titre à tout prix.

La technique de Toulouse est efficace : la majorité de leurs buts est marquée des 30 mètres en plein axe, et souvent juste après l’engagement. Belle maitrise du coup, de la balle à l’engagement, mais leur Ruck a trouvé son adversaire, et Clément C. se défend bien face à Grégoire Patacq (Hawks).

La Défense des Cockerels est comme toujours bien présente, entre Nick, Nicolas R., Clément D., Matthieu D.

Les Toulousains manquent de marquer quelques goals grâce à cette défense qui touche le ballon. Cela ne met qu’un point au lieu de 6.

Ce troisième quart temps se termine avec la même avance de Toulouse qu’au premier quart temps : Paris Cockerels (12/11)83- 91(14/7) Toulouse Hawks

Le Quatrième Quart temps débute avec  hargne et une tension à son maximum : les deux équipes sont à 20 min du coup de sifflet final  et tout le monde met les bouchées doubles : Paul est revenu sur le terrain malgré son poignet gonflé et cassé, les supporters donnent de la voix ainsi que les cheerleaders qui s’égosillent même. Le ballon fuse d’un côté comme de l’autre, mais plus souvent coté Parisien, ce qui n’empêche pas Toulouse d’éviter quelques goals. Les Parisiens remontent quand même de façon impressionnante face à Toulouse qui parait rester scotché sur place, face à la persévérance parisienne. Malgré tout, dans les dernières minutes, les Hawks marquent d’une facilité déconcertante, qui en laissent pantois tous le public.

Le public est alors en haleine, et les 20 min de ce dernier quart temps sont insoutenables. Les minutes défilent et ralentissent en même temps.

Le dernier coup de sifflet est enfin donné et le score final tombe. Paris Cockerels (17/12)114 -99 (15/9). Les Cockerels seront en finale contre les Hawks !

La rencontre se finit au clubhouse pour la bière de l’amitié.

Conclusion :

Les Paris Cockerels ont rencontré une équipe à la hauteur de leurs espérances, avec un très beau jeu, bien aérien, digne des grands. Leur fairplay que nous avions déjà pu entrevoir lors du match Aller est confirmé. Une très belle rencontre qui s’est déroulée ce Samedi 18 mai, Toulouse ! Revenez quand vous voulez !!

Rendez-vous donc le week-end du 1er juin pour la grande Finale à Montpellier.

Les Cockerelles

vs

Paris Cockerels vs Bordeaux Bombers

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10150991295043713&set=t.793313712&type=3&theater

https://www.facebook.com/photo?fbid=10150991295378713&set=t.1262427239

vs

Coupe de France 2011

Firstly a big congratulations to everyone involved, we have brought the title back to Paris where it belongs!!

Obviously with 8 games being played in one day I am not going to do an in depth analysis of the days events as I didn’t see every game and it would just take far too long. I’ll keep it to a few comments for Paris A and Paris B.

Paris B:

As we expected it was always going to be a difficult day with such an inexperienced team. Despite this I had three or four players speak to me after the game to let me know they had a great time and really enjoyed their first taste of competition. Well done to all of the guys who played out the day even when you were down to one person left on the bench. Keep coming to training to improve your knowledge and skills and there will be more success in the future. It’s too difficult to give best players so I will just give a couple of honourable mentions:

Amin I thought you played very well for someone who has only been to three training sessions. You seem to be learning quickly which is a great sign.

JJ as well I thought you worked really hard all day. I think against Paris A and your second half against Marseille were particularly good  so well done.

Dave O: Good work with the umpiring and playing. I’m sure you slept well Saturday night.

Paris A:

Really happy with the result guys. I think everyone expected us to win but I’m not sure that everyone thought we’d do it so convincingly. It was the first time a most of us have played together but I thought we went about it very professionally and everybody did exactly what was expected of them. If I had just one slight niggle it would probably be that we did get opened up a couple of times on the rebound when too many of our blokes got caught chasing the ball up forward. Considering we were winning 25min games by 10 goals though I am hardly going to spit the dummy about it. I think one of the best things to come out of these wins though is that now everyone has seen what can happen when Paris get their sh*t together on the day. It was a real team effort all day and I don’t think anybody played badly so again I will just give the honorable mentions:

Nick and Nico: Both had a great day and I don’t think I saw you guys lose a contest. I think that we have really got something very good going down back as your size and strength Nick seems to be complimented by Nico’s pace and ability to harass. Both read the ball well all day and provided great rebound.

Ju really well done again in the ruck. I sure that it isn’t easy to ruck all day but you did it brilliantly and gave us plenty of ball use at the stoppages.

Luke: Top first game(s). I’m pretty pleased with the versatility you showed and would be happy having you playing in any part of the ground.

Matty S: The freak show continues. Well done on your award for best forward as it was thoroughly deserved. I don’t think there is a defender in France who would be happy to play on you and nobody had any idea how to stop you on Saturday.

To all of Paris A: Well done in the last game to everyone for doing a number on Strasbourg #8. I asked for a big effort to stop him and I don’t think he got a touch all game where he wasn’t shi*ting his pants because someone was about to nail him. Loved it!

Andy.

Affiche Coupe de France le 22 octobre !

Posted by Paris Cocks Footy on Friday, October 14, 2011

vs vs vs vs