Paris Cockatoos vs Cergy-Pontoise Coyotes

http://www.football-australien.fr/index.php/competition/championnat/championnat-2015-2016/view_match/168

vs
vs

Montpellier Firesharks – Paris Cockerels

Whilst the match was officially recorded as a forfeit by Montpellier for reasons lost to history, there was a match played on that day in Montpellier.

http://www.thefootyrecord.net/index.php?content1=match&m=2654

https://www.facebook.com/media/set/?set=a.391719436255&type=3

vs

Montpellier Firesharks – Bordeaux Bombers

http://www.thefootyrecord.net/index.php?content1=match&m=2650&v=2&f=2

http://bordeauxbombers.blogspot.com/2010/04/actus-du-championnat-de-france-de.html

Actus du Championnat de France de Football Australien par Benjamin Hamon, Merci à Lui !

Montpellier – Bordeaux

5.15 : 45 / 16.20 : 116

Date : 3 avril 2010 à 16h00

Contexte : Championnat de France 2010, 4ème journée

Arbitre : Benjamin HAMON

Stade : Parc des Sports, 34 280 La Grande Motte

Entraineurs : Benjamin HAMON (Montpellier), Frédéric Zohar (Bordeaux).

Capitaines: Guillaume LAUTRE (Montpellier), Loïc Besnard (Bordeaux).

Buteurs:

Montpellier : Guillaume LAUTRE 3.3, Thomas SERRES 1.4, Grégoire Chatel 1.0, Peter BIRKS 0.5, Pierre EVE 0.1, Thomas MARAVAL 0.1, Jehan-Bernard MARGINEDES 0.1.

Bordeaux : Loïc BESNARD 6.3, Opajo KAOUMA 2.1, Guillaume PHILIPOT 2.0, Frédéric ZOHAR 1.6, Alban SHIEBER 1.2, Pascal IVORRA 1.1, Jean-Camille FOIRIEN 1.0, Fabian FOREST 1.0, Samuel WETE 1.0, Yoann ALLIOT MARTY 0.3, Sébastien BOUIC 0.1, Julien FIGUEROLA 0.1, Inconnu 0.2.

Résumé du match

Montpellier-Bordeaux, une affiche alléchante entre deux équipes aussi proches dans le niveau de jeu que par l’amitié et le respect mutuel qui lient ces deux clubs. Lors du Championnat 2009, Bordelais et Montpelliérains s’étaient affrontés pour la 3ème place, cette année, l’enjeu est une seconde place provisoire, derrière des Parisiens toujours invaincus en compétition française depuis 2008. Ce sont les Bordelais qui occupent pour le moment cette seconde place, les Montpelliérains se cantonnant à la 3ème place mais avec un match de retard. La victoire est impérative pour les Héraultais s’ils veulent encore prétendre au titre.

Malgré le fait que le match se joue à domicile, à la Grande Motte plus précisément (qui a gracieusement acceptée d’accueillir cette rencontre), l’opération s’annonce très difficile pour Montpellier. De nombreuses blessures gangrènent l’effectif. Le Capitaine tout d’abord, et joueur en équipe de France, Guillaume Lautré, pièce centrale du jeu Montpelliérains, qui souffre d’un genou droit trop fragile. David Sauvegrain, le second Héraultais en équipe de France, est blessé au dos et ne prendra pas part au match. Seconde absence, celle du défenseur anglais Nick Bertram, retourné à Londres pour le week-end. Les autres défenseurs ne sont pas forcément dans les meilleures conditions : genoux douloureux pour Jérôme Canonici et rein fragiles pour Laurent Bertrand. Enfin, Grégoire Chatel (milieu) et Jehan-Bernard Marginèdes (attaque) ont des problèmes à l’épaule… Sur les 13 joueurs que comptent donc Montpellier, seuls 10 prennent donc part au match (9 joueurs de champs/1 remplaçant), le joueur et coach Montpelliérains Benjamin Hamon endossant la tenue d’arbitre.

En face, Bordeaux arrive avec 16 joueurs, et une grosse envie ! Surprenant second du Championnat, les Girondins ont à cœur de prouver que ce n’est pas dû au hasard, et pour cela ils doivent conserver leur seconde place contre Montpellier. Avec un coach hyperactif, une bonne base de joueurs et de véritables talents individuels dans leur effectif, Bordeaux est assurément l’équipe en forme du moment (derrière les indétrônables Parisiens).

Le match s’annonce particulier en raison du vent violent qui souffle sur la longueur, annonçant des quarts-temps à sens unique, le tout sera donc de bien gérer les quart-temps ou le vent sera de face.

16h00, le coup d’envoi est donné, les Montpelliérains décident de commencer avec le vent en face. 1 remplaçant pour Montpellier, 7 pour Bordeaux, il va falloir s’économiser. Premier contact rude entre les deux Rucks à l’engagement, et le match est lancé. Tout de suite les Bordelais prennent les devants, les relances des Montpelliérains sont imprécises, freinées par le vent, le jeu n’est pas très en place… Les Bordelais, fonctionnant par passes courtes, trouvent leurs marques et terminent avec une confortable avance le premier quart-temps, 28 à 6.

Le second quart-temps sera le meilleur des Montpelliérains, encore frais, et avec un vent favorable, ils s’autorisent des tirs de loin, se permettent certaines audaces et développent un jeu plus posé et plus plaisant. Malheureusement, les Bordelais possèdent une ligne défensive incroyablement efficace, et leurs passes courtes ne sont nullement dérangées par le vent, ce qui leur permet d’appliquer leur tactique et de marquer plus que les Montpelliérains durant ce quart-temps, avec 39 points contre 24.

Le tournant du match sera donc le 3ème quart temps. Les Montpelliérains sont moins frais, le match est de plus en plus physique, et le vent est de face, mais le score est rattrapable. L’objectif est donc de tenir le plus possible pendant ce quart-temps, pour attaquer férocement durant le dernier. Résultat, les Montpelliérains ne marqueront pas le moindre but durant ce quart-temps, se contentant d’un tout petit point, quand les Girondins se payent le luxe d’inscrire encore plus de points qu’ils ne l’avaient fait au second quart-temps. 40 à 1, ce qui porte le score total à 107 points pour les Bordelais contre 31 pour les Montpelliérains. A ce stade, il ne reste plus qu’un miracle pour sauver les Héraultais.

Hélas, le miracle ne se produira pas. Il n’empêche que les valeureux Montpelliérains, malgré la fatigue et un physique limité, jettent toutes leurs forces dans la bataille, les Bordelais gérant tranquillement leur fin de match. Le Capitaine, Guillaume Lautré, offre deux superbes buts aux Héraultais, du milieu de terrain, pour l’honneur. Cet exploit personnel permet à Montpellier de remporter le dernier quart-temps 14 à 9.

Score final : 45 à 116, Bordeaux assure sa seconde place, et Montpellier laisse échapper tout espoir de titre. Il faudra désormais se battre pour une place sur le podium. Ce qu’il y a à retenir de ce match, c’est tout d’abord le très bon état d’esprit des deux équipes, qui ont d’ailleurs partagé un pot de l’amitié à la fin du match. Enfin, la bravoure et l’humilité des joueurs montpelliérains, qui malgré la forte déception ont mouillé le maillot jusqu’au bout. Nul doute que cela finira bien par payer à un moment…

CONTACT

Benjamin Hamon

Victoire à Montpellier

Après un match maîtrisé de bout en bout les Bombers s’imposent 116 à 45 face à de valeureux Fire Sharks montpelliérains. Pourtant après 5h de routes les jambes étaient un peu rouillées mais le camembert du coach a boosté tout le monde à l’heure du repas.
L’effectif a bien tourné et tout le monde a pu jouer un nombre de minutes important. Il est juste à déplorer la blessure à l’épaule de Benoit dès le premier quart temps. Notre maîtrise collective est de bonne augure en vue de la Coupe de France et du dernier match de championnat à jouer contre Andorre le 15 mai. Les Coachs Awards ont été attribué à Pascal et à Fabian auteurs tous deux d’un match plein. Cependant tout le monde a bien joué et certains comme Jc ou Guillaume ont marqué leurs premiers points de la saison.
Go Bombers!!!!!

vs
vs

Montpellier Firesharks – Paris Cockerels

http://www.thefootyrecord.net/index.php?content1=match&m=2169&v=2&f=2

2009 Championnat de France – Rd 1 – Paris Cockerels vs Montpellier – 29/03/2009

Posted by Paris Cocks Footy on Thursday, February 25, 2010

 

vs

Bordeaux Bombers – Strasbourg Kangourous

http://www.thefootyrecord.net/index.php?content1=match&m=2168&v=2&f=2

http://bordeauxbombers.blogspot.com/2009/03/infos-bombers-semaine-14.html

Infos Bombers semaine 14

Ce weekend marque la première rencontre de la saison pour l’équipe des Bombers et donc la première défaite…

Pas de quartier pour Les Bombers qui prennent une leçon :
Bordeaux – Strasbourg
6.14 : 50 / 15.17 : 107

Date : 29 mars 2009 à 9h30 Contexte : Championnat de France 2009, 1ere journée
Arbitre : Un joueur de l’équipe des Paris Cockerels
Stade : Annexe du Stade de Rugby, Rue des Prés, 34 430 Saint-Jean-de-Védas
Entraineurs : Frédéric ZOHAR (Bordeaux), Marc JUND (Strasbourg).
Capitaines: Sébastien BOUIC (Bordeaux), ??? (Strasbourg).

Buteurs:
Bordeaux : Clément TAFFIN 2.1, Yohan FAUCHE 1.3, Laurent CORADIN 1.2, Pierre-Alexandre FOUQUET 1.0, Alban SCHIEBER 1.0, Yann DUBOIT 0.2, Frédéric ZOHAR 0.2, Dimitri LANTENOIS 0.1, Inconnu 0.3.
Strasbourg : Loïc DI DOMIZIO 4.2, Cyrille GANDOLFO 3.2, Pierrick TONI 3.1, Pierre-Henry RAYNAUD 2.2, Sylvain CROISE 1.1, Emilien CAZES 1.1, Adam LE NEVEZ 1.0, Nicolas COLOMB 0.3, Inconnu 0.5.

Coach Awards : Clément Taffin pour son engagement au Ruck, son dynamisme au centre et le titre de meilleur buteur de la rencontre.

Le classement provisoire à la fin de la 1ere journée (en fonction du ratio Point marqués/Points encaissés):

1- Strasbourg Kangourous
2- Paris Cockerels
3- Montpellier Fire Sharks
4- Bordeaux Bombers

Nous remarquons une réelle progression de l’ensemble des équipes participantes au championnat. Un peu trop confiants, les Bombers rentrent déçus mais normalement battus par les valeureux Kangourous de Strasbourg, bien aidés par quelques joueurs de la nouvelle et prometteuse équipe des Perpignan Tigers.
Cette rencontre démontre notre manque de précision : 14 behind (1points) pour les Bombers et 17 pour les Kangourous : Un état de fait qui assure au coach l’importance d’un travail technique et physique.
Au niveau stratégique du placement et des phases d’attaques/défense, les Bombers ont largement manqué d’organisation et de rigueur : marquage très difficile à maintenir et désorientation sur le terrain pour certains Plus un manque d’engagement sur les 3 premiers quarts temps.. L’addition est lourde pour les Bombers qui affichaient un moral d’acier avant la rencontre.

Pourtant le Coach n’estime pas que cela représente une si mauvaise impacte pour les Bombers, il relève plutôt les bons côtés de cette rencontre voir de ce weekend dans son intégralité :

Le niveau du Football Australien en France progresse vraiment de manière démesurée, les équipes sont de plus en plus soudées et expérimentées ce qui nous donne des spectacles de qualité et surtout un enjeu de taille à relever. Nous manquons d’expérience et d’engagement et c’est pour le Coach des bombers un fait qu’il fallait mettre en avant lors de cette 1ère rencontre.

Les points noirs à améliorer seront donc :
La précision du kick sous pression, le marquage/démarquage, la stratégie d’engagement et de relance et bien évidement l’engagement pour attraper le ballon.

Le Coach rentre un peu réservé face aux multiples erreurs d’arbitrage (l’arbitrage est peu évident mais nous devons respecter les choix de l’arbitre quoiqu’il arrive !)et au manque d’égalité face au renfort des Tigers de Perpignan, c’est un fait.

Mais il rentre confiant et fier de son équipe car :
– Aucun blessé n’est à déclarer
– la plupart des joueurs on fait leur 1er match ce weekend.
– Les points à travailler sont clairement mis en avant.
– Certains joueurs se sont révélés meilleurs à des postes différents tandis que d’autres ont montré leur aisance à leur poste d’origine.
– La volonté de gagner s’est faite remarquée jusqu’au dernier quart temps.
– Trop confiants, les bombers vont peut être réaliser à quel point la présence aux trainings est importante autant que l’engagement dans une rencontre nationale.

Je remercie tous mes Bombers pour ce super weekend lourd de conséquences mais aussi de le leçons. Les Bombers ont les moyens de montrer qu’ils sont meilleurs que ça et nous allons le prouver lors de la seconde journée de Championnat le 9 Mai 2009 à Vincennes contre les tenants du titre : Paris Cockerels.

Je tiens aussi à remercier Sylvain COURROS (Photographe Officiel des Bombers) pour sa présence, son soutien et son travail.

Les Fire Sharks nous ont encore montré leur bonne volonté et leur parfaite organisation : Merci au Sharks pour cet accueil et ce superbe weekend !

Bonne semaine à Tous et à Samedi.
Le Coach.

vs